Philacanada - Berger - 15 cents 1973 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Berger - 15 cents 1973

Berger - 15 cents 1973 - Timbre du Canada

Berger 1973 - Timbre du Canada
Image : Société canadienne des Postes

Caractéristiques

  • Quantité : 17 050 000
  • Date d'émission : 7 novembre 1973
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 11
  • Scott : #628

Description

Il est int√©ressant de savoir comment les premiers hommes blancs d'Am√©rique du Nord passaient la journ√©e de No√ęl. Le premier No√ęl c√©l√©br√© au Canada en 1535 ne fut probablement pas go√Ľt√© par Jacques Cartier et ses hommes qui le f√™t√®rent dans une minuscule forteresse b√Ętie sur la rive de la rivi√®re Saint-Charles, pr√®s de l'endroit o√Ļ se trouve aujourd'hui la ville de Qu√©bec. Ils avaient sous-estim√© le froid qui s'abattrait sur le pays; les provisions faisaient d√©faut et n'√©taient pas de bonne qualit√©, puis la nature sauvage n'√©tait pas faite pour les r√©jouir. Au d√©but du XVIIe si√®cle les conditions de vie s'√©taient pourtant am√©lior√©es et l'on peut facilement imaginer que les festivit√©s organis√©es par Champlain et son Ordre de Bon-temps, √† Port Royal, √©taient de la plus haute qualit√©. Cent ans plus tard, et √† des milliers de milles de cet endroit, les hommes de Fort Albany sur la baie James levaient, en 1714, leur verre √† la sant√© de la reine Anne d√©c√©d√©e depuis pr√®s de cinq mois. Pendant ce temps √† Moose Factory, les c√©l√©brations d√©pendaient des convictions religieuses du ma√ģtre. C'√©tait, selon le cas, un jour de f√™te ou une journ√©e consacr√©e √† de strictes pratiques religieuses. Samuel Hearne connut en 1770 le pire No√ęl de son existence, car il traversait les terres arides sur son chemin vers l'Arctique. Depuis de nombreux jours, ses hommes et lui connaissaient les pires privations; ils n'avaient rien eu √† se mettre sous la dent depuis trois jours, si ce n'√©tait une pip√©e de tabac et une gorg√©e de neige fondue. Ils ne trouv√®rent du gibier que le 27 d√©cembre. Par comparaison Paul Kane passa, quelque quatre-vingts ans plus tard, le jour de No√ęl de 1847 dans un confort douillet √† Fort Edmonton. La nourriture √©tait abondante et excellente, les d√©corations magnifiques et la compagnie exquise. Les festivit√©s de No√ęl des premi√®res ann√©es de l'Histoire de notre pays sont fort diff√©rentes de celles que la plupart de nous conna√ģtront cette ann√©e. Les quatre dessins d'Arnaud Maggs sont d'une simplicit√© presque enfantine. Mais ne nous y trompons pas. Un examen plus pouss√© r√©v√®le que l'artiste est un professionnel aguerri dou√© d'une grande cr√©ativit√©. On peut concevoir des dessins comme la repr√©sentation des quatre √©l√©ments qui feront peut-√™tre partie de vos c√©l√©brations de No√ęl: le patin peut symboliser les distractions que vous partagerez avec vos parents et vos amis; l'oiseau, la colombe de la Paix et l'amour fraternel; le P√®re No√ęl la joie que vous √©prouverez en offrant des cadeaux; et enfin le p√Ętre nous rappelle qu'il y a deux mill√©naires naquit le Christ.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1973.

Origine du visuel

Conçu par Arnaud Maggs

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Partager cette page :

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.