Philacanada - Cinq Inuit construisant un igloo - 17 cents 1979 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Cinq Inuit construisant un igloo - 17 cents 1979

Cinq Inuit construisant un igloo - 17 cents 1979 - Timbre du Canada

Cinq Inuit construisant un igloo 1979 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 11 000 000
  • Date d'émission : 13 septembre 1979
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 13.5
  • Scott : #836

Description

Il y a trente ans, la plupart des Inuit menaient une vie qui, aux yeux des habitants du sud, paraissait très exotique. Aujourd'hui, les populations du Grand Nord possèdent toutes les commodités de la société moderne, du téléviseur au réveille-matin. Durant l'été, les Inuit à l'est du delta du fleuve Mackenzie vivaient généralement sous des tentes, constituées d'une armature de bois ou d'os recouverte de peaux. L'hiver, ils s'installaient dans des iglous, qui mesuraient quelque trois mètres de large et deux mètres de haut. Certains iglous étaient même dotés d'une fenêtre de glace. Une plate-forme basse, recouverte de fourrures, servait de lit et de siège, et protégeait les occupants contre le froid qui se dégageait du sol. Ces abris étaient faciles à construire, peu coûteux, solides et assez chauds lorsqu'une lampe à l'huile de phoque était allumée. La température intérieure pouvait atteindre le point de fusion de l'eau même lorsque la température extérieure baissait à -50o C. Par contre, des personnes forcées à se réfugier ainsi dans un abri aussi rudimentaire durant tout un hiver risquaient fort de s'ennuyer. En outre, si l'iglou était construit sur des glaces instables, il pouvait se fendre et s'inonder. Au printemps, la neige fondait et recouvrait d'eau le sol de l'abri. L'hiver, l'intérieur se refroidissait au fur et à mesure que les parois se glaçaient. Pour bâtir un iglou, il fallait que la neige soit assez dure pour permettre d'y tailler des blocs, mais assez molle pour assurer une isolation thermique et pour permettre aux blocs d'adhérer les uns aux autres. Toute autre sorte de neige, trop dure, trop molle, trop poudreuse ou trop granuleuse, ne se prêtait pas à la construction d'iglous. Il n'est guère surprenant alors que les Inuit aient créé quelque trente termes différents pour désigner les divers types de neige. Les timbres consacrés au gîte et à la communauté chez les Inuit sont l'oeuvre de Reinhard Derreth, de Vancouver, et représentent des oeuvres réalisées par des artistes inuit. La sculpture de stéatite «Cinq Esquimaux construisant un iglou » est l'oeuvre d Abraham de Povungnituk. Elle fait partie de la collection de la Guilde canadienne des métiers d'art de Montréal.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1979.

Origine du visuel

D'après une sculpture de Abraham Niaqu Irqu
Conçu par Reinhard Derreth

Oeuvre original

Abraham Niaqu Irqu, « Five Eskimos Building an Igloo »
Guilde canadienne des métiers d'art, Montréal, Québec

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.