Philacanada - Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971

Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 - Timbre du Canada

Colombie-Britannique, Confédération, 1871 1971 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 30 000 000
  • Date d'émission : 20 juillet 1971
  • Imprimeur : Canadian Bank Note Company, Limited
  • Dentelure : 12
  • Scott : #552

Valeur des timbres Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971

La valeur d'un timbre de Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 0.03 $ 0.06 $ 0.09 $ 0.68 $
VGFVF
Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 0.03 $ 0.06 $ 0.09 $
VGFVF
Colombie-Britannique, Confédération, 1871 - 7 cents 1971 0.06 $ 0.11 $ 0.17 $

Description

Le 20 juillet 1871, la Colombie-Britannique devint la 6e province à adhérer à la Confédération canadienne alors vieille de 4 ans, étendant ainsi le Canada de l'Atlantique au Pacifique. La Colombie-Britannique, qui a une superficie de 366 255 milles2 dont plus du tiers est couvert de forêts, se classe au 3e rang des provinces du Canada sur le plan des dimensions. Des côtes que baignent les eaux du Pacifique tempérées par le courant du Japon, les hautes crêtes des montagnes Rocheuses qui se découpent dans le lointain et quelque 7 000 milles2 d'eau côtière concourent à la beauté du paysage de cette province à qui la population a fait prendre un immense essor. On dit que c'est Sir Francis Drake qui fut le premier à apercevoir cette terre qui devait devenir la Colombie-Britannique, au cours de son voyage autour du monde entre 1557 et 1580.

Presque 2 siècles s'écoulèrent, cependant, avant que le navigateur espagnol Juan Perez n'en explore la côte au cours du voyage qui l'emmena jusqu'aux îles de la Reine Charlotte. En 1775, Quadra suivit les traces de Perez, mais selon les historiens, ni l'un ni l'autre n'aurait débarqué sur ce territoire devenu aujourd'hui la province canadienne du Pacifique. On se disputa le droit de propriété de la côte pendant des années après le voyage de découverte qu'y fit le capitaine Cook en 1778, voyage au cours duquel il trafiqua avec les aborigènes. Le capitaine George Vancouver, dont la ville canadienne porte le nom, explora les eaux côtières de la Colombie-Britannique entre 1792 et 1794. C'est au cours de cette période qu'Alexander Mackenzie, parti de l'est du Canada, termina son voyage épique par voie de terre aux côtes de l'océan Pacifique. L'île de Vancouver, qui abrite le siège actuel du gouvernement provincial dans la ville de Victoria, devint colonie britannique en 1849. Le 11 mars 1850, Richard Blanshard se vit confier officiellement le mandat de «gouverneur et de commandant en chef de l'île de Vancouver et de ses dépendances» et devint ainsi le premier gouverneur de la première colonie de la Couronne établie sur le territoire britannique à l'ouest des Grands Lacs.

En 1858, année de la ruée vers l'or, les territoires continentaux devinrent à leur tour colonie de la Couronne sous le nom de Colonie de la Colombie-Britannique. James Douglas, qui en fut nommé le premier gouverneur à Fort Langley, proclama New Westminster capitale de la Colonie de la Colombie-Britannique, le 14 février 1859. Jusque-là, les territoires continentaux étaient connus sous le nom de Nouvelle-Calédonie. C'est sans doute pour éviter toute confusion possible avec l'île du même nom qu'on choisit alors de les désigner sous le nom de Colombie-Britannique. C'est en 1806 que Simon Fraser, dont l'un des plus majestueux fleuves de la Colombie-Britannique porte le nom, avait nommé cette région Nouvelle-Calédonie, même si ses connaissances de l'Écosse se limitaient à ce que lui avait appris sa mère.

Le 19 novembre 1866, les frontières actuelles de la Colombie-Britannique furent fixées par suite de la proclamation de l'union des colonies de la Colombie-Britannique et de l'île de Vancouver. Victoria devint la capitale de ce nouveau territoire le 25 mai 1868. Le créateur du timbre, soit M. E.R.C. Berthune, originaire de Kamloops en Colombie-Britannique, a cherché à rendre une célébration actuelle - 1971 en s'inspirant de celles de son enfance où des bicyclettes ornées de banderoles de papier de couleurs venaient égayer les défilés. Son dessin est une image abstraite de l'entrée de la Colombie-Britannique dans la jeune nation canadienne.

Origine du visuel

Conçu par Edward R.C. Bethune

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.