Philacanada - Louis-Philippe Hébert, L'inspiration - 17 cents 1980 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Louis-Philippe Hébert, L'inspiration - 17 cents 1980

Louis-Philippe Hébert, L'inspiration - 17 cents 1980 - Timbre du Canada

Louis-Philippe Hébert, L'inspiration 1980 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 11 750 000
  • Date d'émission : 6 mars 1980
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 13.5
  • Scott : #850

Description

L'an 1880 fut une bonne année pour l'art canadien. L'Académie royale des arts du Canada (une association nationale d'artistes créateurs) et la Galerie nationale du Canada devinrent réalité. A l'occasion du centenaire de la fondation de ces dernières, les Postes émettront quatre timbres représentant des oeuvres réalisées par des membres de l'Académie et faisant partie de la collection de la Galerie nationale. Le gouverneur général Dufferin fut le premier à lancer l'idée d'une académie canadienne des arts. Son successeur, le marquis de Lorne, donna suite à la proposition. Toutefois, des difficultés retardèrent la réalisation du projet. Selon le marquis de Lorne, le projet suscitait «beaucoup d'amertume et d'aigreur» et «la moitié des artistes s'apprêtaient à faire avaler leurs pinceaux à l'autre moitié». Il persista néanmoins, encouragé par sa femme, la princesse Louise, fille de la reine Victoria, espérant que l'Académie rehausserait la vie culturelle canadienne en mettant l'accent sur l'excellence dans la création, en donnant son appui à des écoles d'art dans tout le pays et en fondant une Galerie nationale à Ottawa. Pour atteindre ce dernier objectif, chaque artiste devait, comme condition d'admission à l'Académie, faire don d'une de ses oeuvres à la Galerie. Depuis 1880, la Galerie a reçu, des académiciens, environ 2 millions de dollars en oeuvres d'art. Louis-Philippe Hébert (1850-1917), de descendance acadienne, est né dans l'est du Canada. Il s'adonne à la sculpture dès l'âge de sept ans. Après avoir occupé divers emplois et servi dans la garde pontificale, il devient sculpteur. Son oeuvre la plus connue est peut-être le monument Maisonneuve à Montréal, témoignage de l'intérêt qu'il manifeste pour l'histoire du Canada. Le deuxième timbre de 17¢ représente son oeuvre d'admission, une sculpture en bronze intitulée «L'inspiration» et déposée à la Galerie nationale en 1906. La firme montréalaise Jean Morin Designers a été chargée de la conception graphique et de la typographie des timbres. Pour la première fois depuis quelques années, le mot «Canada» sur le timbre figurera tout en majuscules Helvetica, version plus maigre.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1980.

Origine du visuel

D'après une sculpture de Louis-Philippe Hébert
Conçu par Jean Morin
D'après une photographie de Hans-Ludwig Blohm

Oeuvre original

Louis-Philippe Hébert, « L'inspiration », 1906
Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, Ontario

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.