Philacanada - Place Ville-Marie et église Notre-Dame - 1 dollar 1976 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Place Ville-Marie et église Notre-Dame - 1 dollar 1976

Place Ville-Marie et église Notre-Dame - 1 dollar 1976 - Timbre du Canada

Place Ville-Marie et église Notre-Dame 1976 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 4 520 000
  • Date d'émission : 12 mars 1976
  • Imprimeur : British American Bank Note Company
  • Dentelure : 13.5
  • Scott : #687

Description

Ville hôte des Jeux olympiques d'été de 1976, Montréal a enrichi son étonnant trésor architectural de plusieurs nouveaux édifices. Ces timbres représentent quelques bâtiments du vieux Montréal et des nouveaux quartiers de la ville. Le Comité olympique international autorise une seule ville par pays à poser sa candidature au titre d'hôte des Jeux. Chaque comité olympique national intéressé à accueillir les Jeux choisit une ville. Ce n'est donc qu'après que l'Association olympique canadienne eut retenu Montréal que celle-ci est entrée en compétition sur le plan international avec Los Angeles et Moscou. Chaque ville candidate a dû répondre à des questions minutieuses sur ses capacités d'accueil. C'est en se fondant sur les réponses que le Comité olympique international a finalement opté pour Montréal. Hors du site olympique, deux des endroits les plus attrayants de Montréal sont la place Ville-Marie et l'église Notre-Dame. La première se dresse juste au-dessus d'une gare. Avec ses quarante-deux étages et son sous-sol à trois niveaux, elle est considérée comme «l'édifice le plus impressionnant de la ville.» À son ouverture, en 1962, ce gratte-ciel de 100 millions de dollars était «le complexe commercial le plus vaste et le plus varié du Canada». Érigée entre 1823 et 1829, l'église Notre-Dame a été pendant des années le monument national du Canada français. Le comité responsable de sa construction, formé de commerçants canadiens-français, fit venir de New York James O'Donnell, architecte protestant irlandais, et le chargea de dresser les plans d'une église majestueuse pouvant accueillir de huit à neuf mille fidèles. O'Donnell, qui a littéralement donné sa vie pour ce projet, a été à la fois l'architecte et le directeur de la construction. L'église, premier grand édifice de style néo-gothique du Canada, était à l'époque le plus grand bâtiment d'Amérique du Nord. Elle était si imposante qu'elle devint le principal centre d'intérêt touristique canadien du milieu du XIXe siècle, après les chutes du Niagara. Au cours des années 1870, Victor Bourgeau, l'un des architectes québécois les plus imaginatifs de l'époque, a profondément changé la décoration intérieure. En dépit de modifications ultérieures, l'église que nous voyons aujourd'hui est toujours essentiellement l'oeuvre d'O'Donnell et de Bourgeau. Ce timbre consacré au site des Jeux olympiques est l'oeuvre de Jean et Pierre Mercier, de Cöpilia Design.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1976.

Origine du visuel

Conçu par Jean Mercier
Conçu par Pierre Mercier

Présentement sur Ebay

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.