Philacanada - Royal William - 5 cents 1933 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Royal William - 5 cents 1933

Royal William - 5 cents 1933 - Timbre du Canada

Royal William 1933 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 4 854 200
  • Date d'émission : 17 août 1933
  • Imprimeur : British American Bank Note Company
  • Dentelure : 11
  • Scott : #204

Valeur des timbres Royal William - 5 cents 1933

La valeur d'un timbre de Royal William - 5 cents 1933 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
Royal William - 5 cents 1933 0.69 $ 1.40 $ 2.50 $ 19 $
Royal William - 5 cents 1933 - Imperforate - Pair (#204a) - - - -
VGFVF
Royal William - 5 cents 1933 1.50 $ 3.00 $ 8.10 $
Royal William - 5 cents 1933 - Imperforate - Pair (#204a) - - 450 $
VGFVF
Royal William - 5 cents 1933 3.00 $ 6.10 $ 16 $
Royal William - 5 cents 1933 - Imperforate - Pair (#204a) - - 900 $

Erreurs et variétés

Imperforate - Pair - Royal William - 5 cents 1933

Description à venir.

Description

Les réalisations liées au vapeur canadien Royal William ont été commémorées par un timbre-poste spécial de 5 cents en 1933. Ce bateau a été conçu par James Goudie et construit à Québec par John S. Campbell et George Black. Le Royal William, premier vapeur de mer construit au Canada, était mû à la vapeur et muni de voiles comme moyen de propulsion auxiliaire. Il a été lancé le 29 avril 1831. Lorsqu'il s'est rendu à Boston, le 17 juin 1832, le Royal William est devenu le 1er vapeur de mer battant pavillon britannique à entrer dans un port américain. De plus, il est le 1er vapeur à avoir été construit pour favoriser le commerce intercolonial entre les ports de l'Amérique du Nord britannique. Il a traversé l'Atlantique en 1833. Le Royal William a éventuellement été acheté par des intérêts espagnols, mais il a connu une fin peu glorieuse à Bordeaux, France, en 1840, lorsqu'on lui a enlevé ses moteurs. En émettant ce timbre-poste, le ministère des Postes soulignait l'influence importante exercée sur le développement du Canada par les constructeurs de navires des Maritimes. Le vapeur Royal William, toutes voiles ferlées, dépasse un voilier par mauvais temps. Cette image est une adaptation d'un dessin conservé aux Archives nationales du Canada. En 1834, S. Skillet a peint l'original à l'huile.

Origine du visuel

D'après une peinture de Stephan D. Skillet
D'après une peinture de Samuel Walters
Conçu et gravé par Bruce Hay

Oeuvre original

Stephan D. Skillet, « Royal William », 1834
Musée national des beaux-arts du Québec, Québec, Québec

Présentement sur Ebay

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.