Philacanada - Saint-Laurent - 7 cents 1974 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Saint-Laurent - 7 cents 1974

Saint-Laurent - 7 cents 1974 - Timbre du Canada

Saint-Laurent 1974 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Date d'émission : 8 avril 1974
  • Imprimeur : British American Bank Note Company / Canadian Bank Note Company, Limited
  • Dentelure : 12 x 12.5
  • Scott : #592

Description

Le très honorable Louis Stephen Saint-Laurent, premier ministre du Canada, du 15 novembre 1948 au 21 juin 1957, était un ardent défenseur de l'unité canadienne et un gentilhomme de la politique. Les Canadiens l'avaient affectueusement surnommé «Oncle Louis». Louis Saint-Laurent naît en 1882 dans la petite communauté rurale de Compton dans les Cantons de l'Est et grandit dans un milieu bilingue et biculturel. Son père, marchand général, était Canadien-français; sa mère, institutrice avant son mariage, venait d'un milieu canadien anglais. Jeune homme, Louis Saint-Laurent est un excellent étudiant plein de fougue. À la fin de ses études, il est diplômé en droit de l'Université Laval en 1905. Sa carrière juridique est remarquable. Sa compétence et son talent lui gagnent le respect de ses collègues qui l'élisent à deux reprises (1930-1932) Président du barreau canadien. Animé d'un profond sens du devoir envers la patrie, Louis Saint-Laurent quitte la vie privée et se lance dans la politique en 1941. Le Canada était en guerre, et malgré ses réserves, Louis Saint-Laurent accepte le poste de ministre de la Justice à la demande du premier ministre William Lyon Mackenzie King. Tout au long de la guerre, il se dévoue au bien-être du Canada et surtout à l'unité nationale. Après la guerre, Louis Saint-Laurent se tourne vers la politique internationale. En 1946, il est nommé Secrétaire d'État aux Affaires extérieures. Ardent partisan des Nations Unies nouvellement créées, il présida la délégation canadienne aux deux premières sessions de l'Assemblée générale tenus à New York et à Londres. Il participe aussi très activement à la création de l'Organisation du Traité de l'Atlantique-Nord. En août 1948, Louis Saint-Laurent devient chef du parti libéral et en novembre, premier ministre du Canada. Ses principaux objectifs sont clairement tracés: fortifier l'unité nationale et augmenter l'importance du Canada sur le plan international. C'est sous l'égide de Louis Saint-Laurent que se réalisent enfin les plans originaux de l'Union de l'Amérique du Nord britannique. Le 1er avril 1949, Terre-Neuve entre dans la Confédération et devient la dixième province canadienne. Le gouvernement de Louis Saint-Laurent a également entériné les modifications de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique qui donnent au parlement canadien le pouvoir de modifier la constitution canadienne pour les affaires fédérales et font de la Cour Suprême du Canada le tribunal de dernière instance. Sous Louis Saint-Laurent, le Canada connut une ère de prospérité et de croissance économique jamais égalée. La voie maritime du Saint-Laurent, l'autoroute transcanadienne et l'oléoduque transcanadien ne sont que quelques-uns des projets de développement de son gouvernement. La plus grande réussite de Louis Saint-Laurent est peut-être d'avoir su donner confiance dans leur pays aux Canadiens. Homme d'envergure internationale, il a su guider la nation d'une main ferme et sûre; sous l'égide de «l'Oncle Louis», les Canadiens se sentaient en sécurité. Même en 1956, lors du violent débat sur l'oléoduque, alors que son parti perdait ses partisans, Louis Saint-Laurent sut conserver l'admiration et le respect du peuple. Le gouvernement libéral de Louis Saint-Laurent resta au pouvoir jusqu'en 1957. Lui-même se retira de la politique en 1958 et reprit sa vie privée à Québec. Même pendant sa retraite, le doyen des hommes d'État jouissait du respect de ses compatriotes. Les Canadiens continuaient à témoigner leur estime et leur affection à cet homme courtois, digne et très humain. Louis Stephen Saint-Laurent est décédé en juillet 1973, à l'âge de 91 ans. Le timbre-poste émis en l'honneur de Louis Saint-Laurent fait partie de la série des timbres courants de faible valeur nominale. L'effigie de Louis Saint-Laurent est un dessin au trait réalisé à la plume et à l'encre par M. David Annesley, auteur de la série.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1974.

Origine du visuel

Gravé par Yves Baril
Conçu par David Annesley

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.